samedi 10 avril 2010

Pourquoi?...

Ce soir, j'ai le coeur à l'envers et l'âme triste...Je suis très inquiète pour mon papa chéri...

J'ai tenté de joindre son médecin il y a 1 mois et n'ayant pas de réponse, j'ai accéléré le processus expliquant à sa secrétaire que l'état de mon papa se détériorait et que nous étions très inquiètes ma soeur et moi. On a donc rendez-vous avec lui le 26 avril prochain (il ne sait pas que nous serons présentes ma soeur et moi). J'ai l'impression de jouer un sale tour à mon père mais étant donné son état de plus en plus confus, ses oublis toujours plus fréquents et afin surtout d'assurer sa sécurité, nous devrons prendre des décisions déchirantes bientôt...
Mon père oublie; il ne se souvient plus du chemin pour se rendre à un endroit connu; il ne reconnaît plus certaines personnes; il se mêle dans les prénoms des enfants et leur âge, etc. Cette semaine, il a cru recevoir un renouvellement de sa carte d'assurance-maladie et m'a montré la lettre en disant: ils ont oublié de mettre la carte dans l'enveloppe! Après vérification, la lettre qu'il me montrait datait de...2007... Le lendemain, il ne savait plus comment fonctionnait sa machine à laver qu'il utilise depuis des années...
Pourquoi alors que sa santé est bonne, qu'il commence à peine à sortir du chagrin de la perte de ma maman, alors que ses petits-enfants vieillissent et qu'ils interagissent avec lui en lui permettant de rire et de s'intéresser à leur découverte de la vie, pourquoi faut-il que sa mémoire s'efface peu à peu et nous obligent à faire face à ce mur d'incompréhension? J'ai besoin de mon papa, je l'aime tant, je ne peux pas croire que nous soyons confrontés si vite à un nouveau deuil impliquant de changer complètement sa vie, son environnement, il ne comprendra pas, il nie qu'il a des problèmes et il dit que ça le "tuera" s'il doit aller demeurer en résidence...

Suis-je égoïste de vouloir garder vivant et heureux mon papa le plus longtemps possible? On pense qu'ils seront avec nous indéfiniment même si au fond de son coeur, on doute, on a peur, on prie et on souhaite les garder avec nous encore bien des années...
J'ai rendez-vous avec le notaire lundi afin de faire remplir un certificat "d'inaptitude". Quel mot dégradant, tranchant comme un couteau, "inaptitude", "incapacité", "incompétence"...
Mon papa est-il devenu en quelques semaines "inapte à vivre"? J'attends l'avis de son médecin, mais je connais déjà la réponse...
Alzheimer.
Maladie maudite qui confine l'esprit dans un trou noir, qui annihile toute pensée créatrice, qui efface de la mémoire les moments heureux, les visages connus et aimés, les souvenirs d'enfance et les grands moments de sa vie... La maladie qui engendre la souffrance des proches en les relèguant dans l'oubli et l'absence de reconnaissance... La maladie qui tue les plus doux souvenirs, qui ramène à un état primaire... La maladie qui fait oublier ceux qu'on aime et qu'on a aimés. La maladie qui tue la mémoire, qui tue l'espoir et les rêves, qui tue l'amour et qui tue le bonheur... La maladie qui tue la joie de vivre, la sienne, la nôtre, la mienne; égoïstement.
Je ne sais pas ce qui attend mon papa, je ne sais pas ce qui nous attend, je sais seulement que j'ai peur et j'ai tant de peine...Je regardes mes petites fées qui se demandent pourquoi maman pleure? Pourquoi je suis triste? C'est que je sens aussi les années qui passent trop vite et je me dis que je ne suis pas une "jeune maman insouciante", un jour j'aurai aussi atteint un "âge fragile" et je ferme fort les yeux aux pensées noires qui m'empêcheraient de profiter de la présence réconfortante des mes merveilleux petits amours. La Vie est dure.
Pourquoi?.....

12 commentaires:

Chantalou a dit…

Je suis de tout coeur avec toi Guylaine, je comprends ta peine, ton désarroi. Je ne sais pas quoi te dire mais je suis certaine que toi et ta soeur, vous prendrez les meilleures décisions pour le bien-être de ton papa. Il y a en haut ta maman qui veille sur lui et je suis convaincue qu'elle ne voudrait pas que ton papa souffre, elle en prendra donc bien soin. Pour ce qui est de tes filles, il faut profiter de chaque instant de lucidité que ton papa aura, de lui dire "je t'aime" et surtout de le rassurer même si ce n'est pas évident. Courage, il aura besoin de vous tous, je vais penser à vous pour que tout aille pour le mieux . Moi aussi ma maman attend des résultats importants, je te comprends, nos parents sont si précieux! Chantalou xx

frimousse Mathylde a dit…

Salut ma belle,tu vies des moments pas facile...ce que je penses c'est de profiter le plus possible des moments avec ton papa et d'en prendre soin du mieux que tu peux avec les capacités que tu as.Je pense à toi Marie-France xxx

Virginie, maman d'Anaïs a dit…

Que c'est difficile tout ça.
Je comprends que tu ais le coeur à l'envers et sois si triste. Je suis sûre que vous ferez le mieux pour ton papa avec ta soeur, même s'il ne pourra sans doute pas s'en rendre compte.
Je t'envoie de douces pensées de soutien, moi qui ait la chance de ne pas encore connaître ces moments si difficiles et je t'embrasse fort.
Virginie, maman d'Anaïs

Nathalie a dit…

Je suis si triste de ce qui vous arrive, Guylaine.
Je comprends ta peine et ton grand désarroi face à cette maladie qui efface toute une vie.
Je vous souhaite de parvenir, toi et ta soeur, à accompagner ton papa dans les meilleures conditions. Faites vous aider au maximum.

Courage et grosses bises de réconfort,
Nathalie xx

mamanchine a dit…

Je pense tres fort a toi tres chere... C'est une situation des plus déchirante, voir des etres qu'on aiment tant perdre leur moyens c'est excessivement peinant. Mon papa aura 76 ans en fin de semaine prochaine et je le vois perdre ses forces de plus en plus et ca me fait vraiment mal alors je te comprends parfaitement et je suis de tout coeur avec toi... La vie est souvent cruelle et malheureusement on n'y echappe pas...

Courage ma belle, tes fées sont avec toi pour te redonner de la force et du courage!

Amicalement
Nathalie

amourdechine a dit…

Pas facile de voir nos parents malades et avec de moins en moins de capacité. Ma mère souffre d'alzeimer depuis environ quatres ans. Le médecin a stabilisé ses pertes de mémoires avec des médicaments. L'élément déclancheur, la perte subite de deux de ses frères et de sa belle soeur dans un intervalle de deux ans. Je crois que le choc a déclanché d'un coup sec ses pertes de mémoires....elle a eu 78 ans cette année! Nous profitons de chaque instant qui nous reste avec elle. Je vous souhaite bonne chance car cette maladie n'est pas facile.
Suzie et alain

Carotte Rose a dit…

Pauvre papa de mon amie Fée Clochette! Tout cela est tellement triste. Comme je te comprends! Je sais que tu feras tout ce que tu peux pour l'aider. Tiens-nous au courant.

Je pense très très fort à toi.
xxx

Pavot d 'Orient a dit…

Si tu écoutes ton coeur tu feras les bons choix...profites de chaques moments avec ton papa!!!

Mélanie
xxx

Anaïs panda a dit…

Ton texte est très touchant. Il exprime tellement bien tes émotions et celles de toutes ces personnes qui voient le proche perdre graduellement la mémoire.

Tu as raison, c'est une maladie cruelle qui entraine des décisions déchirantes.

La chose la plus importante que j'ai appris à cotoyer des familles vivant cette grande tristesse c'est que l'amour ne meurt pas avec la maladie. J'ai vu des enfants, des conjointes continuer à aimer leur proche confu inconditionnellement. J'ai vu des personnes totalement désorientées être rassurées par la présence de leur famille. Ton père n'est pas rendu à ce stade, mais j'aimerais que tu retiennes que l'amour sera toujours présent.

Pour ce qui est de la rencontre médicale, tu as tout à fait raison de vouloir rencontrer le médecin. Afin, d'assumer les décisions à venir le mieux possible, je te souhaite de sentir un bon appui de tes frères et soeurs. Ce sera beaucoup plus facile, si vous vous respectez et parvenez à aller tous vers la même direction. Rapellez vous qu'il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises façons de faire, il y a juste celles qui correspondent à vos valeurs et à ce que vous souhaitez pour votre père.

Geneviève

Réglissoly a dit…

Ma chère Guylaine,
Quels moments difficiles pour toi et ta famille :o((( La vie est parfois si cruelle! Depuis le décès de ma mère, nous voyons dépérir mon père de jour en jour et c'est tellement difficile. Fais ce que tu peux et surtout fais-toi aider car le pire reste à venir...Dis-lui le plus possible que tu l'aimes et apprécie à fond les petits bonheurs avec lui et tes fées.

Je t'embrasse très fort
Danielle
xoxo

Femme Charmante a dit…

Ma belle Guylaine, ton billet est tellement triste... Oui la vie est dure parfois et cruelle aussi... Pourquoi??? Malheureusement il n'y en a pas de réponse...

Je crois que quand vous aurez le diagnostic, vous aurez du même coup quelques conseils pour savoir quoi faire et comment le faire... Je sais, ça n'enlèvera rien à ta peine et à la cruauté de cette maladie mais au moins vous serez soutenue et accompagnée ta soeur et toi...

Gros câlins...
Nathalie xx

Chrystele, Lo,Quentin, Eliott a dit…

Oui, la vie est dure...et je ne sais pourquoi.Certains croyants pensent que le Seigneur ne nous envoie que les épreuves que nous pouvons supporter...Je me dis alors que nous sommes un sacré paquet à pouvoir supporter beaucoup de choses.
Néanmoins, je te souhaite beaucoup de courage...toute mon amitié t'accompagne.
Chrystèle maman d'Eliott, de Quentin et de Lucas, ange au ciel.